Gratin de Butternut à la crème de cajou

Coucou p’tite brindille!🌿

Je sais pas toi mais moi les gratins de légumes, c’est un peu ma Life! C’est assez simple, rapide à préparer, c’est réconfortant, et c’est aussi bon que ce soit fat ou light! J’en prépare toute l’année, hormis l’été bien sûr, car il fait trop chaud!
Ces jours ci, le temps est certes ensoleillé mais les températures sont encore légèrement basses, donc ce plat arrive à point nommé, pour 
réchauffer tes fraîches soirées!

Pour cette recette que je vais te présenter, on est complètement dans La Comfort Food! Toutes les semaines, je fais le plein de légumes chez mon petit producteur du coin, et il lui restait 2/3 butternut, j’ai donc acheté le plus beau, presque 2 kilos, une belle bête! :p

IMG_9010

Je ne savais pas trop qu’en faire, et j’ai eu l’idée de réaliser un gratin, avec une crème végétale, mais pas n’importe laquelle!
Pour cette fameuse crème servant à lier le gratin, j’ai utilisé un mélange de lait d’avoine et de noix de cajou! On fait tremper les noix de cajou dans de l’eau environ 2h, l’idéal étant de le faire la veille au soir pour le lendemain midi, c’est encore mieux!

Après trempage, on verse le tout dans le blender, et on blende, et on blende, et on blende encore, jusqu’à arriver à une texture lisse!

Comment m’est venue cette idée de crème de cajou? Tout simplement en cherchant des alternatives à la crème de lait de vache. Pourquoi? Déjà, pour diminuer ma consommation de produits animaux, même si je continue à consommer des produits laitiers, surtout du fromage en fait, ou du fromage blanc ;
Pour une question de nutrition aussi! la crème de lait de vache et riche en acides gras saturés, ce que l’on ne retrouve pas dans la noix de cajou, qui elle, est riche en acides gras mono insaturés ou oméga9, qui contribuent à une bonne santé cardiovasculaire!
Quand on entend la fameuse publicité « Les produits laitiers sont nos amis pour la vie », c’est pas spécialement vrai…

IMG_9003

Alors bien sûr, ça reste gras, mais entre nous, le gras c’est la vie! Le cerveau a besoin de lipides pour fonctionner correctement, alors il est bon d’en manger, pas de s’en gaver bien sûr, car en nutrition, le maître mot pour être en bonne santé, c’est l’équilibre! Après,  je ne suis pas nutritionniste, chacun fait selon ses besoins spécifiques!
J’aurais bien évidemment pu utiliser une crème végétale toute prête du commerce, mais j’avais envie d’en tester une maison, car aussi, je favorise le plus possible en général le fait maison 😊

Et surtout en flânant sur le web, je suis tombée sur un blog, Antigone XXI, qui a partagé un fort bel article joliment détaillé avec des recettes de laits et crèmes de cajou! Je t’encourage à aller le lire, il est super intéressant! Du coup, ça m’a inspiré et j’ai donc imaginé cette recette!
J’espère que tu te régalera autant que je me suis régalée!

F9DAC68D-D3A9-42E8-856B-FCE6E0AD27E2Gratin de butternut à la crème de cajou recette.jpg

Steaks végé aux lentilles

Hello p’tite brindille! 🌿

Tu l’as peut-être remarqué, je n’ai pas publié de nouvelle recette la semaine dernière, j’étais en phase de test sur plusieurs recettes! Et j’en ai réalisée une franchement sympa, hyper simple à réaliser, que l’on peut fabriquer en grandes quantités en doublant, ou triplant les doses.

Cela fait un moment que je m’essaie aux steaks végétaux, et je n’avais jamais réussit jusqu’à maintenant! Pourquoi je cherche à faire mes steaks végétaux? Car je peux contrôler les ingrédients qu’il y a dedans, c’est économique, et  je trouve que les steaks végétaux du commerce sont souvent secs et pas très bons! Vive le fait maison!

Quand on fait une recette de steaks avec une matière humide et pâteuse après cuisson qui ne s’amalgame pas aisément, difficile d’en tirer des steaks! On a beau mettre, tout ce que l’on veut, ça reste pâteux, même après passage au frigo, et ça se désagrège souvent dans la poêle, au moment de retourner le dit steak! L’idée n’est pas non plus de verser un kilo de farine pour arriver à une texture qui se tient n’est-ce pas? :p

J’ai tellement ragé sur tous mes essais infructueux, et c’est finalement en expérimentant d’autres alternatives végétales que l’idée m’est tombée dessus, tout bêtement!
Comme tu as du le voir dans mes recettes précédentes de yakitori vegan, ou encore de boulettes de tofu, je réalise toujours une première cuisson au four, afin d’avoir une tenue et une cuisson idéale, et je finis à la poêle avec un petit peu de matière grasse pour obtenir un petit côté doré!

Et donc, cela a fait tilt dans ma tête! Je me suis dit « Mais bien sûr! Pour arriver à faire de beaux steaks, je dois les passer d’abord au four! »
Mais comment faire de beaux steaks sans faire des petits pâtés pas très jolis?
Simple. On utilise un emporte pièce!
La solution était tellement évidente, que je me suis sentie un peu stupide de ne pas l’avoir trouvée avant! 😂

Donc ni une ni deux, j’ai pris une plaque, y ai étalé mon papier cuisson, me suis munie de mon emporte pièce, une cuilllère, et j’ai formé mes steaks sur la plaque en les espaçant légèrement.
Enfantin! Un coup au four, à la poêle ou pas d’ailleurs, et c’est réglé! On peut même les congeler après passage au four! On laisse refroidir sur un grille, on les met au congello sur une plaque, et ensuite on les conditionne comme on le souhaite! La texture de ce steak est sympa car il a de la mâche, n’est ni trop mou ni trop ferme, et reste assez « fondant » à coeur!
Et donc cette fois j’ai réalisé cette recette avec des lentilles, et j’ai hâte de retester avec des haricots rouges, fameuse recette que j’ai foiré beaucoup trop de fois! :p

Voici la recette ci dessous, n’hésite pas à me donner ton avis, et à me faire savoir si tu as essayé!

Très belle journée à toi!💚

Boulettes de tofu

Hello p’tite brindille! 🌿

Tu remarquera que je fais beaucoup dans la boulette ces derniers temps! Entre les falafels, les yakitori, et la recette que je vais te présenter, « Y’a comme un goût de boulette boulette sur les ondes »
Simplement, étant donné que je découvre en même temps que toi peut-être (et bien oui) la cuisine végétarienne/végétalienne, je fais des recettes qui me font plaisir et qui me paraissent simples à réaliser! Merci monsieur le robot mixeur tout de même! Que ferais je sans lui?
Donc, tu l’as compris, par le biais de cette intro plus longue que mon bras, aujourd’hui on va parler de boulettes… de tofu!

LE TOFU. C’est pas hyper sexy comme ça! Encore moins celui qu’on va utiliser, le tofu ferme nature. Un conseil, ne le goûte pas à cru, ou plutôt non cuisiné, sauf si comme moi la curiosité t’habite! Oui je sais, c’est pas bon comme ça hein?!
Mais, magie magie, tout comme les pst, ou n’importe quelle viande en fait, tu peux mariner le tofu! Ça va lui donner du goût, d’autant que de part sa texture, il absorbe facilement ce avec quoi tu vas l’enrichir!

Dans le commerce d’ailleurs, on trouve plusieurs variétés de tofu marinés ou aromatisés!
J’ai personnellement testé celui à l’ail des ours, juste poêlé, très bon!
J’ai aussi goûté le tofu fumé, dont le goût se rapproche à s’y méprendre au goût du lard! Sans le gras, sans la viande bien évidemment! J’ai même testé le tofu lactofermenté au pesto! Et bien c’était très bon ma foi! Dans une salade pour remplacer la fêta, ça fait bien le job comme on dit!
C’est quand même assez pratique!
Mais tout de même, pour cuisiner un plat comme cette recette de boulettes, j’aime bien  choisir moi même les aromates! Donc le tofu nature est idéal pour ça,
surtout qu’il est moins cher que ses autres potes! Normal, moins c’est transformé, plus le prix est attractif!

C’est la raison pour laquelle, en général, j’achète peu de produits transformés, à part pour du dépannage! Moins c’est transformé, meilleur pour la santé c’est, car on n’ingère pas d’additifs ou autres conservateurs douteux! Même s’il faut le dire, dans les produits transformés bio, on trouve quand même bien moins de saloperies que dans les non Bio!
Cela n’empêche que les produits transformés bio, ce n’est pas toujours une réussite! Oui! J’ai testé certains steaks végétaux! Pour tout dire, ceux que j’ai gouté n’étaient pas terribles au goût, et nutritionnellement parlant, ils étaient plus riches en glucides qu’en protéines! Je mangerais un plat de lentilles que ce serait mieux! Un petit conseil, lis donc les valeurs nutritionnelles des produits que tu achète! Souvent, on croit manger quelque chose de bon et de sain, et on finit par se faire avoir si l’on est pas attentif.ve.s! Merci le Green marketing!

Je préfère donc 1000fois plus cuisiner des steaks, boulettes ou falafels moi même! L’intérêt étant que l’on peut en faire en grande quantité, et les congeler. Le jour où on a pas le temps ni l’envie on décongèle et c’est prêt!
Pour l’instant je ne me suis pas encore lancée dans la « production » en masse, mais j’ai tout de même testé la congélation de la recette que je vais te présenter pour voir si ça fonctionnait et bien c’était parfait! J’ai précuites les boulettes au four comme je vais te l’expliquer dans la recette, les ai laissées refroidir, et mises  à congeler sur une plaque , pour pas que les boulettes ne se collent entre elles. Je les ai ensuite mises dans un sac congélation ensemble! Pour les déguster par la suite, je les ai décongelées, passées à la poêle et voilà!

Petite note, ces boulettes se dégustent aussi bien chaudes que froides! Je dirais même que froides elles sont encore meilleures!
La texture n’est en rien semblable à celle de boulettes de viande, ça n’essaie pas d’imiter, et c’est aussi ce qui est agréable, ça change!

J’espère que cette recette te plaira!

N’hésite pas à donner ton avis dans l’espace commentaires, Retrouve moi également sur mes réseaux, Instagram et Facebook!

🌿💚 Magnifique lundi vert à toi! 💚🌿

Boulettes de tofu

Cookies CroustiMoelleux

Hello p’tite brindille! 🌿

Aujourd’hui j’ai vaincu ma phobie des desserts ratés pour te présenter une recette de cooookiiiies!

Alors autant te prévenir, c’est pas Healthy, c’est pas lowcarbs, mais on s’en fout n’est ce pas? Une petite recette de cookies bien gourmande de temps à autre ça fait plaisir non?

Bien qu’ayant utilisé de la margarine, C’est pas une recette 100% végétale puisqu’il y a un œuf, mais je pense que tu peux le substituer par une cac de graines de chia  trempées 20 minutes dans 2 cas d’eau, cela te fera l’équivalent d’un œuf!

J’avoue que même si je rate fort souvent mes desserts, car je suis un peu trop improvisatrice sur les bords, il est je pense compliqué de rater une recette de cookies!

Mais pour cela faut suivre les étapes dans l’ordre, et ne pas en squeezer une, notamment le passage au frais! Si tu met tes cookies au four sitôt préparés sans être passés par la case frigo, ils vont s’étaler complètement sur la plaque!

Après ça dépend surtout de ton goût!

Perso, j’aime les cookies bien épais pour avoir à la foi le côté croquant et le côté moelleux, donc je ne zappe pas cette etape!

Je ne te fais pas patienter plus longtemps, la gourmandise n’attend pas! 😋

Voici la recette! 😊

Cookies crousti-moelleux

 

PST à L’indienne

Hello p’tite brindille! 🌿

Aujourd’hui, en ce nouveau lundi, on va rester sur le même thème que la semaine dernière, à savoir, une recette végétalienne à base de PST!
Mais que sont les PST? Pour en savoir plus, je te renvoie vers le fameux article de la semaine dernière!

Aujourd’hui donc, les PST seront à l’honneur dans une recette aux saveurs de l’inde!

Des épices, du lait de coco, du goût!
Pour reprendre l’accent de Cyril Lignac, C’est piquant, c’est fondant, c’est gourmand! 
J’espère que cette recette te plaira, et qu’elle saura réchauffer les fraîches journées que nous avons encore en cette fin d’hiver!
Si tu as des questions ou que tu veux tout simplement faire un coucou, c’est dans l’espace commentaires que ça se passe! 😀

Magnifique journée à toi! ☀️

PST à l'indienne recette

Yakitori vegan

Hello mes petites brindilles! 🌿

Aujourd’hui je vais vous présenter une recette de yakitori vegan!

C’est une recette qui n’est non pas à base de bœuf ou de poulet comme dans la traditionnelle « on va dire », mais qui est à base de protéines de soja texturées, couramment appelé les « pst », et d’une garniture de boulettes à base d’épices, de menthe, oignon… etc ; cette farce, je la réalisais déjà par le passé lorsque je réalisais mes fameuses albondigas! Étant donné mon changement de positionnement quant à la consommation de viande, je vous présenterai cette recette typique espagnole que j’adoooore mais version végé! 😊

Vivement l’été et l’arrivée de ses magnifiques tomates! Parce que non non non! à toutes celles et ceux qui mangent des tomates toute l’année, je dis non, c’est du bullshit! C’est comme les fraises en février! No way! les fraises, c’est vers la Mi/fin  printemps, et Les tomates c’est l’été! C’est la saison où elle poussent naturellement, et où elles sont le plus savoureuses, et gorgées de soleil! le reste de l’année, ça vient d’Espagne, d’Andalousie notamment, où des africains et des marocains sous payés travaillent et vivent dans des conditions assez précaires au milieu de champs de serres de plastiques à perte de vue! Je les ai vu de mes propres yeux, certains vivaient au milieu dans des espèces de bidonvilles, je peux vous dire que ça vend pas du tout du rêve comme Les grandes surfaces se plaisent à le faire croire!

Revenons à nos moutons! Mais que sont les pst? Elles sont fabriquées à partir de farine de soja déshuilée, que l’on mélange à de l’eau, mises sous pression à froid ou à chaud, puis  mises en forme par extrusion, comme les pâtes sèches.
Elles sont très riches en protéines : 50g de protéines pour 100g de pst!
Et oui! Et non, vous ne rêvez pas! Plus que la viande! Mais sans le cholestérol! Elle est pas belle la vie?
Et alors ce qui est génial, c’est qu’étant donné que c’est un aliment sec, on peut le conserver dans son placard ou dans son tiroir, et le réhydrater au besoin!
Je suis assez contente d’avoir fait cette découverte je dois l’avouer!
Moi qui adore cuisiner, cela ouvre pleins de portes pour des tas de recettes sans viande! Et très franchement cette recette de boulettes est vraiment similaire en goût et en texture à une recette de boulettes de « viande animale »
La différence c’est aussi que ça se digère mieux, on fait pas chier Marguerite dans son champ, ou plutôt on la laisse chier tranquille, et puis pour couronner le tout, c’est pas cher du tout! En magasin bio, on en trouve à 9/10€ le kilo, sachant que 60g de pst déshydratées conviennent parfaitement pour deux personnes!

Donc on résume : c’est économique, écologique, et riche en protéines!
Bon… Juste un point « négatif » qu’on pourrait leur trouver, parce qu’on est quand même pas dans le monde des bisounours, c’est son goût parfaitement neutre!
Utiliser les pst, c’est cuisiner, utiliser des aromates et des épices, sinon c’est totalement inmangeable! Mais bon, on va pas pinailler sur ce détail car s’il peut vous permettre de vous affairer un peu plus en cuisine, bah c’est gagné non?
C’est pour cela que j’ai enrichit les boulettes déjà étonnamment bonnes seules, d’une sauce type yakitori pour les napper!
Cette sauce yakitori, je l’ai réalisé un peu à l’oeil comme souvent quand je cuisine en fait! :p! Bon du coup, cela occasionne parfois des ratés, mais à force d’expérimenter, on finit par arriver à un résultat qui nous convient! J’ai envie de dire, c’est un petit peu la base de tout apprentissage! Par contre, cette manière de faire convient surtout pour la cuisine salée! Peut-être est-ce pour cette raison que moi et la pâtisserie ce n’est pas une grande histoire d’amour! A trop vouloir improviser j’ai souvent, biennnn trop souvent massacré une recette de gâteau! Mais on y croit, un jour j’arriverai à me discipliner! :p
Sinon, du coup, pour cette fameuse sauce yakitori, le « à l’oeil » m’a plutôt pas mal réussit cette fois! J’ai fait réduire sur feu fort dans une petite casserole le bouillon de réhydratation des pst avec de la sauce teriyaki, de la sauce soja sucrée, et un peu de sucre complet. Pour finir, je l’ai faite épaissir avec deux cuillères à café de fécule de pomme de terre, et l’ai enrichit d’un filet de jus de citron pour l’équilibre du goût!
Je ne vous en dit pas plus, et bim bam boum, voici la recette! 😀
Yakitori vegan ingrédients

IMG_8703
Yakitori vegan recette

Ma relation à la viande, son évolution

Depuis peu, j’ai l’impression d’avoir passé un cap! La viande n’est plus pour moi un aliment essentiel!

Je me suis rendu compte que depuis des années, je cédais facilement à l’achat de viandes en barquettes, celles que l’on trouve en supermarché! Le choix est souvent vaste, facile, économique! ce n’était pas la majorité de ma consommation car je privilégiais largement l’achat de viande chez mon boucher!

Il y avait cependant une petite voix dans ma tête qui me disait que ce mode de consommation était vraiment pas terrible, et qu’il serait pas mal d’arrêter complètement. Quand on achète de la viande en barquette, ou de la viande issue d’animaux de l’élevage intensif, on ne pense pas à tout ce qu’il y a derrière! Et tant que l’on est pas informé, on ne peut pas réaliser, on ne peut pas conscientiser.

Je me suis il y a quelques années de cela informée, mais j’ai laissé cette petite voix dans ma tête s’éteindre.
Pourquoi?
Les habitudes, l’éducation, l’influence sociétale.

Française et espagnole d’origine, mes deux pays ont une bonne grosse culture carnée, ce qui n’est pas un facteur aidant dans un changement de mentalité! Le poids des traditions peut être parfois tellement fort, rassurant et confortable comme un doudou, que l’on a peu de raisons de s’en détacher n’est ce pas?

Pourtant… j’ai finit par trouver mes propres raisons, à force de m’informer sur le mode d’élevage, sur la nutrition, de me remplir de connaissances afin d’ouvrir mon esprit! Beaucoup de gens pensent à tort que les végétariens sont fermés d’esprit, ce qui est assez faux en réalité! Personne ne naît végétarien, en tout cas, pas dans la société d’aujourd’hui! C’est un réel effort que d’aller à l’encontre de ce dans quoi l’on a été éduqué! Et c’est plutôt synonyme d’ouverture d’esprit que de s’intéresser, de s’instruire, d’essayer de devenir un humain plus responsable au vu des grands scandales qui animent notre société depuis ces dernières décennies!

Donc pour moi,  finie la viande en barquettes, finit le jambon sous plastique, finit le lait de vache, bonjour Les lait végétaux! Je continue tout de même à consommer des œufs (bio, plein air, fermiers autant que possible), des produits laitiers (fromage, fromage blanc) mais m’intéresse de plus en plus à des alternatives comme la crème de cajou avec laquelle j’ai réalisé un gratin dauphinois la semaine dernière! La recette t’intéresse?

Finies toutes ces viandes industrielles produites dans le mépris, dans la stupidité humaine, et dans l’inconscience totale des conséquences.
Je t’encourage à te rapprocher des éleveurs paysans qui produisent à petite échelle dans le respect de l’animal, afin d’arrêter ce massacre massif que l’on opère depuis bien trop longtemps!
Pour ma part Je remplace à présent ces viandes industrielles par des alternatives végétales, et j m’en porte 1000 fois mieux!
Je n’ai pas souvent l’occasion d’acheter des viandes chez des petits producteurs, donc cela régit en soit mon régime alimentaire quotidien! Si je devais continuer à consommer de la viande de manière occasionnelle je me dirigerait vers ce type de production sans hésiter!

Parce qu’être végétarien ou végétalien, c’est bien, mais soutenir une agriculture respectueuse c’est aussi une manière de changer le monde!

En ce qui concerne les produits de la mer, j’en consomme de temps en temps, et n’ai pas spécialement l’envie d’arrêter, faisant tout de même attention d’où ces produits viennent. Je suis pourtant consciente que si l’on continue ces pêches industrielles, il n’y aura bientôt plus un seul poisson dans la mer… triste réalité non?
D’ailleurs, concernant le sujet de la pêche industrielle, mais surtout de la pollution des fonds marins, je te conseille un film que j’ai vu il y a peu : « Menaces en mer du Nord » Édifiant!
Le nom fait un peu « Film catastrophe à sensation », il est vrai!
On est pas loin du compte finalement, car on est bien à deux doigts de la catastrophe écologique!
Pour résumer, le film parle essentiellement des bombes chimiques qui sont entreposées au fond de la mer, depuis la 1ere et 2conde guerre mondiale, et qui commencent à se corroder, déversant dans la mer un gaz liquide (Le gaz moutarde), qui, s’il continue à se déverser, exterminera bientôt toute forme de vie sous la mer…. Je vous laisser imaginer les conséquences environnementales!

Sur cette note plus que positive, je vais terminer cet article, en espérant qu’il aura été éclairant pour toi, et qu’il aura permis d’allumer ou de rallumer cette petite étincelle dans ta tête!

Et toi? Ou en es tu de ta consommation de la viande? Que pense tu végétarisme? Que pense tu de la condition animale aujourd’hui? Rdv dans l’espace commentaires! 🙂

Si cet article t’a plu,  n’hésites pas à en parler autour de toi, à mettre un petit like, et à partager cet article! 💚💚💚
Retrouve moi sur mon compte Instagram, et sur Facebook!

Belle journée à toi!