Potimarron farci

Hello mes p’tites brindilles!

En ce lundi vert, J’aimerais vous présenter une recette que j’aime faire toute l’année! Oui mais vous allez me dire : « Comment çà toute l’année? Le Potimarron on n’en trouve pas en été! »

Non effectivement! On peut dire que j’ai développé ma recette de farce végétarienne, que j’ai adapté selon la saison et les légumes qu’on y trouve!
Il est fort vrai que lorsqu’on parle de farce, beaucoup de gens pensent aux tomates farcies de leur enfance à base de viande de porc. On ne peut le nier, elles sont très bonnes aussi! Mais, étant dans une dynamique nouvelle quand à la consommation de viande, et voulant expérimenter de plus en plus de recettes végétariennes, j’ai cherché des alternatives plus légères, non bourratives que l’on pourrait manger le soir. j’ai donc expérimenté une farce végétarienne à base de quinoa! Je vous invite à cliquer ici, pour lire un article où j’explique la raison pour laquelle je consomme moins de viande!

Donc cette recette dont je vais vous parler, elle est fort sympathique, et elle cale bien comme il faut, grâce à la forte teneur en fibres du potimarron! Cela remplie bien l’estomac, c’est peu calorique, et puis c’est quand même super bon, donc c’est tout benef!

C’est parti!

potimarron farci ingrédients

potimarron farci photos

potimarron farci recette

Publicités

Pourquoi je consomme moins de viande

Depuis quelque temps, j’ai fortement diminué ma consommation de viande! Non pas pour des raisons économiques, mais plutôt pour des raisons éthiques, écologiques, et aussi pour des raisons de bon sens!

En tant qu’humain, pour avoir une alimentation équilibrée, on n’a nullement besoin de manger de la viande à chaque repas, ou même tous les jours! Si notre alimentation est variée et équlibrée, et que l’on mange à la foi des végétaux de toute sorte, des céréales, des légumineuses, des fruits à coques, des graines, différentes farines riches en nutriments, on peut parfaitement se passer de viande (hors pathologie spécifique) ou du moins en diminuer fortement la consommation!
Ayant vu un certain nombre de films traitant de la cause animale (« Cowspiracy », « food inc », « Fastfood nation », « Faut il arrêter de manger les animaux »)
 notamment de la manière dont la production de viande fonctionne à échelle industrielle, j’ai depuis vraiment changé ma manière d’en consommer.
Dans l’élevage de masse, les animaux sont entacés les uns sur les autres, n’ont pas d’espace vital, ne voient que très peu la lumière du jour, voir pas du tout. Maintenus en vie tels des déportés dans un camp, ils tombent malades, sont affaiblis, sont gavés d’antibiotiques, et finissent pour certains par mourir au milieu de leur congénères.
Ceci n’est pas une fable, c’est la réalité de l’élevage intensif.
C’est la viande que l’on trouve dans le supermarché du coin, dans l’épicerie de quartier.
L’animal n’est plus considéré comme un être vivant capable de sentiments, mais comme un produit, un code barre.
Ayant réalisé l’abomination que c’était de traiter les animaux de la sorte, j’ai décidé de fuire toute viande qui se vend en grande surface, toute viande issue d’animaux de l’élevage intensif.
J’en mange beaucoup moins aussi car j’ai plein de recettes alternatives avec lesquelles je me régale, et qui remplissent mon estomac sans le plomber pour la journée entière!
Car oui effectivement, la viande reste un aliment lourd à digérer, et assez calorique. Je ne dirais pas que j’en consomme moins pour perdre du poids, mais plutôt pour être bien dans mon corps, et pour me sentir plus légère, à la foi dans mon corps et dans ma tête.
Je pense qu’un jour, j’arrêterai certainement d’en consommer, car je ne souhaiterai plus contribuer à l’abattage animal. Je n’en suis pas encore là, et aujourd’hui, je préfère privilégier un mode de consommation, et encourager une certaine agriculture, pour petit à petit participer à l’érradication de l’élevage de masse.
On oublie trop souvent qu’en tant que consommateur, on a le choix!
Consommer c’est une chose, être acteur de ce que l’on mange, c’est essentiel! En changeant toutes et tous nos habitudes, on pourra à terme changer les choses radicalement!

Le Houmous

Hello Hello!

En ce deuxième lundi vert pour moi, je vous présente non pas un plat complet, mais ce que l’on appelle un dip! On l’associe à la cuisine du moyen orient, et on peut traditionnellement le trouver en Grèce, ou au Liban, entre autres… Je ne suis pas super spécialiste de la cuisine grecque, mais en connais quelques éléments et en ai savouré la superbe gastronomie car j’ai eu la chance d’aller en ce beau pays! Quant à la cuisine libanaise, mon amour pour elle est sans limite! :p 
Point de chichis supplémentaires, je vais vous parler du houmous!

Ce petit accompagnement roi des apéros, s’est largement démocratisé en France depuis un certain temps, et il se décline en diverses versions plus sympathiques les unes que les autres : A la betterave, à la courge, ou plus récemment j’en ai aperçu à l’aubergine, et aux poivrons. Haaa la magie du marketing, ou comment surfer sur une vague pour plaire à la foi au palais curieux, et à ceux avides d’être à la page!

Effectivement, c’est fort simple d’aller dans son supermarché du coin et d’y acheter un pot de houmous industriel! Cela peut dépanner, certes! Mais en vrai, c’est tellement facile et rapide à réaliser, que ça vaut le coup de le faire soit même, d’autant que de cette manière, on évite tous les conservateurs à 3 balles, on économise de l’argent, et surtout, on peut épater la galerie en disant « C’est moi qui l’ai pas fait! »  Et puis c’est meilleur! (Enfin à priori, et si on ne laisse pas tomber la poivrière dedans)
La recette que je vais vous délivrer et celle que je fais le plus fréquemment, et je l’ai rodé un trèèèèès grand nombre de fois! C’est bien connu, quand on aime on ne compte pas! Elle est rapide, bonne (en tout cas c’est ce qu’on m’a dit) et efficace ma foi! Des amis qui arrivent à l’improviste? Une soiree organisée au dernier moment? 15 minutes en tout et pour tout, bim bam boum, c’est réglé!
Tout élément à son importance, car il joue évidemment sur le goût final, et la texture!
Ce houmous se veut un peu liquide, et c’est complètement voulu! De cette manière il sert à la foi de dip, ou de sauce pour vos petites salades!
J’utilise pour cette recette des pois chiche en bocaux, car c’est plus rapide, et plus adaptable pour une recette minute! Vous pouvez bien évidemment cuire vos pois chiche à l’avance, ce sera encore meilleur! 
Une foi prochaine, je vous délivrerai ma recette du houmous un peu plus aboutie, que j’ai « développé » il y a peu!

En avant la recette!

houmous photohoumous ingrédientshoumous recette

Dhal de lentilles corail

Bonne année!!! ♥

En ce début d’année, je me suis lancée un challenge :
Vous présenter tous les lundi une recette végétarienne, c’est à dire sans viande ni poisson, car je suis le mouvement « lundi vert » avec intérêt, et j’aimerais partager mon engouement avec vous!
Et puis soyons honnêtes, ce blog n’avance pas beaucoup, ce sera donc le moyen ma foi de le relancer un peu! 🙂
D’autant que je l’ai commencé dans l’idée de mieux manger, d’être en meilleure santé, et de perdre du poids.
Le reprendre dans l’idée de défendre un mode de consommation plus conscient et raisonné envers la cause animale, me botte bien en ce début d’année!
Je ne vais pas extrapoler aujourd’hui sur les raisons pour lesquelles je suis ce mouvement, mais peut-être vous en parlerai-je dans un prochain article?
Ready? Go!
Pour la première recette, je vous présente un Dhal de lentilles corail.
C’est un plat indien que j’affectionne particulièrement, tout comme j’affectionne grandement la cuisine indienne! Elle est riche et variée, aromatique, subtile, parfumée de par toutes les épices qu’on y retrouve!
La cuisine sans épices? Quelle tristesse!

Ce plat dont je vais vous parler, je le fais 3 à 4 fois dans le mois!
Je le prépare quand je n’ai pas d’idées, quand je ne veux pas trop me creuser la cervelle, ou encore lorsque je recherche du réconfort, et à la foi de la légèreté!

Les raisons de préparer cette recette sont multiples :
Premièrement, c’est super bon! Deuxièmement, c’est un plat économique, sain et nourrissant! Troisièmement, on trouve les ingrédients facilement, et c’est une recette très simple et rapide à préparer!

Je ne vous en dit pas plus, et vous laisse avec la recette!

dhal de lentilles