Pesto de fanes de carottes

Hello p’tite brindille! 🌿 

Aujourd’hui je vais partager avec toi une recette simple, rapide, bonne, et qui a l’avantage de rentrer dans la case « zéro waste » ou encore, « zéro déchet » 
On va parler pesto… de fanes de carottes!

IMG_8920

T’as déjà cuisiné des fanes de carottes? Non?  Et bien c’est super bon!  Pourquoi jeter lorsque l’on peut cuisiner?
Bien sûr, j’aurais tendance à te recommander d’utiliser des fanes dont les carottes n’ont pas été traitées avec des pesticides!
Jusqu’à maintenant, je cuisinais ces fameuses fanes en les ajoutant dans mes soupes. C’est super bon, et ça donne beaucoup d’arôme, mais au bout d’un moment c’est sympa de varier aussi!
Depuis un moment je réffléchissais, me disant, que vais je faire de ces petites fanes?
On est plus vraiment dans la saison des soupes, a part celles froides à la rigueur!
Et puis je me suis dit, tiens pourquoi pas tester un pesto de fanes de carottes?

7CDDF7AF-3BEC-4030-9B4E-98F320BADC28

Faut savoir que j’ai peut-être réalisé du pesto maison une foi dans ma vie, donc je me suis franchement lancée dans l’inconnu!
Comme en ce moment, j’utilise la noix de cajou dans pas mal de mes préparations, ainsi que les graines de sésame dont je parsème toutes mes salades, je me suis dit que j’allais en rajouter, et que cela adoucirait le côté très vert et un peu astringeant de ces fanes!
Donc j’ai tout mis dans le blender, et ajusté au fur et à mesure les ingrédients liquides pour arriver à la texture souhaitée!
Et bien franchement pour une première, j’étais vraiment surprise! C’était très bon!
Fait fort intéressant, je n’ai pas mis d’ail dans ce pesto, pourtant on ressentait à la dégustation une saveur aillée! Donc pour toutes celles et tous ceux qui ne supportent pas l’ail, et bien j’ai trouvé une super alternative sans le vouloir! :p
J’espère que cette recette te plaira, n’hésite pas à exprimer ton avis dans les commentaires!

Pesto de fanes de carottes

Gratin de Butternut à la crème de cajou

Coucou p’tite brindille!🌿

Je sais pas toi mais moi les gratins de légumes, c’est un peu ma Life! C’est assez simple, rapide à préparer, c’est réconfortant, et c’est aussi bon que ce soit fat ou light! J’en prépare toute l’année, hormis l’été bien sûr, car il fait trop chaud!
Ces jours ci, le temps est certes ensoleillé mais les températures sont encore légèrement basses, donc ce plat arrive à point nommé, pour 
réchauffer tes fraîches soirées!

Pour cette recette que je vais te présenter, on est complètement dans La Comfort Food! Toutes les semaines, je fais le plein de légumes chez mon petit producteur du coin, et il lui restait 2/3 butternut, j’ai donc acheté le plus beau, presque 2 kilos, une belle bête! :p

IMG_9010

Je ne savais pas trop qu’en faire, et j’ai eu l’idée de réaliser un gratin, avec une crème végétale, mais pas n’importe laquelle!
Pour cette fameuse crème servant à lier le gratin, j’ai utilisé un mélange de lait d’avoine et de noix de cajou! On fait tremper les noix de cajou dans de l’eau environ 2h, l’idéal étant de le faire la veille au soir pour le lendemain midi, c’est encore mieux!

Après trempage, on verse le tout dans le blender, et on blende, et on blende, et on blende encore, jusqu’à arriver à une texture lisse!

Comment m’est venue cette idée de crème de cajou? Tout simplement en cherchant des alternatives à la crème de lait de vache. Pourquoi? Déjà, pour diminuer ma consommation de produits animaux, même si je continue à consommer des produits laitiers, surtout du fromage en fait, ou du fromage blanc ;
Pour une question de nutrition aussi! la crème de lait de vache et riche en acides gras saturés, ce que l’on ne retrouve pas dans la noix de cajou, qui elle, est riche en acides gras mono insaturés ou oméga9, qui contribuent à une bonne santé cardiovasculaire!
Quand on entend la fameuse publicité « Les produits laitiers sont nos amis pour la vie », c’est pas spécialement vrai…

IMG_9003

Alors bien sûr, ça reste gras, mais entre nous, le gras c’est la vie! Le cerveau a besoin de lipides pour fonctionner correctement, alors il est bon d’en manger, pas de s’en gaver bien sûr, car en nutrition, le maître mot pour être en bonne santé, c’est l’équilibre! Après,  je ne suis pas nutritionniste, chacun fait selon ses besoins spécifiques!
J’aurais bien évidemment pu utiliser une crème végétale toute prête du commerce, mais j’avais envie d’en tester une maison, car aussi, je favorise le plus possible en général le fait maison 😊

Et surtout en flânant sur le web, je suis tombée sur un blog, Antigone XXI, qui a partagé un fort bel article joliment détaillé avec des recettes de laits et crèmes de cajou! Je t’encourage à aller le lire, il est super intéressant! Du coup, ça m’a inspiré et j’ai donc imaginé cette recette!
J’espère que tu te régalera autant que je me suis régalée!

F9DAC68D-D3A9-42E8-856B-FCE6E0AD27E2Gratin de butternut à la crème de cajou recette.jpg

Steaks végé aux lentilles 🌱

Hello p’tite brindille! 🌿

Tu l’as peut-être remarqué, je n’ai pas publié de nouvelle recette la semaine dernière, j’étais en phase de test sur plusieurs recettes! Et j’en ai réalisée une franchement sympa, hyper simple à réaliser, que l’on peut fabriquer en grandes quantités en doublant, ou triplant les doses.

Cela fait un moment que je m’essaie aux steaks végétaux, et je n’avais jamais réussit jusqu’à maintenant! Pourquoi je cherche à faire mes steaks végétaux? Car je peux contrôler les ingrédients qu’il y a dedans, c’est économique, et  je trouve que les steaks végétaux du commerce sont souvent secs et pas très bons! Vive le fait maison!

Quand on fait une recette de steaks avec une matière humide et pâteuse après cuisson qui ne s’amalgame pas aisément, difficile d’en tirer des steaks! On a beau mettre, tout ce que l’on veut, ça reste pâteux, même après passage au frigo, et ça se désagrège souvent dans la poêle, au moment de retourner le dit steak! L’idée n’est pas non plus de verser un kilo de farine pour arriver à une texture qui se tient n’est-ce pas? :p (Pour cette recette j’ai ajouté 3 cuillères à soupe de farine de sarrasin, 3 cas de farine d’épeautre)

J’ai tellement ragé sur tous mes essais infructueux, et c’est finalement en expérimentant d’autres alternatives végétales que l’idée m’est tombée dessus, tout bêtement!
Comme tu as du le voir dans mes recettes précédentes de yakitori vegan, ou encore de boulettes de tofu, je réalise toujours une première cuisson au four, afin d’avoir une tenue et une cuisson idéale, et je finis à la poêle avec un petit peu de matière grasse pour obtenir un petit côté doré!

Et donc, cela a fait tilt dans ma tête! Je me suis dit « Mais bien sûr! Pour arriver à faire de beaux steaks, je dois les passer d’abord au four! »
Mais comment faire de beaux steaks sans faire des petits pâtés pas très jolis?
Simple. On utilise un emporte pièce!
La solution était tellement évidente, que je me suis sentie un peu stupide de ne pas l’avoir trouvée avant! 😂

Donc ni une ni deux, j’ai pris une plaque, y ai étalé mon papier cuisson, me suis munie de mon emporte pièce, une cuilllère, et j’ai formé mes steaks sur la plaque en les espaçant légèrement.
Enfantin! Un coup au four, à la poêle ou pas d’ailleurs, et c’est réglé! On peut même les congeler après passage au four! On laisse refroidir sur un grille, on les met au congello sur une plaque, et ensuite on les conditionne comme on le souhaite! La texture de ce steak est sympa car il a de la mâche, n’est ni trop mou ni trop ferme, et reste assez « fondant » à coeur!
Et donc cette fois j’ai réalisé cette recette avec des lentilles, et j’ai hâte de retester avec des haricots rouges, fameuse recette que j’ai foiré beaucoup trop de fois! :p

Voici la recette ci dessous, n’hésite pas à me donner ton avis, et à me faire savoir si tu as essayé!

Très belle journée à toi!💚