Vers le végétalisme, petit update des 1 an et demi

Bien le bonjour!🌿

Comment vas tu? Cela fait un moment que je n’ai pas fait d’apparition par ici, et bien me revoilà! 😀 J’espère que tout va bien par chez toi?
Aujourd’hui, J’ai envie de te partager mon petit update après 1 an et demi d’évolution dans une alimentation plus végétale!
Je ne consomme à ce jour plus de viande, et n’ai aucune envie d’en remanger à l’avenir.
Je suis convaincue que j’ai fait le bon choix, autant pour le bien être animal, que pour le bien être de la planète, ou encore même pour mon bien être à titre personnel, physique et mental.

LA DIGESTION

J’ai noté une très nette amélioration concernant la digestion de mes repas! Je n’ai plus cette impression de poids sur l’estomac après avoir finit un repas, (sauf si je mange de très grosses quantités bien sûr) Je note que mon taux d’énergie est bien meilleur aussi qu’auparavant après un repas!
Alors bien sûr, ma digestion n’est toujours pas idéale, et elle évolue selon le moment du mois, (Merci le cycle fémimin) selon les aliments que je consomme, tout est une question d’équilibre, et d’écoute de son corps en fait! Je sais que si je consomme des lentilles à tel moment, et plusieurs jours d’affilée, cela risque d’être compliqué! Je pense que chacun et chacune doit adapter son alimentation selon ses besoins, envies, et selon sa philosophie de vie!

LES PRODUITS LAITIERS

Concernant les autres produits animaux, j’ai définitivement arrêter d’utiliser du lait de vache sous forme de lait ou de beurre, car j’ai trouvé en les laits végétaux, tel que lait d’avoine, soja, lait de riz, ou même crème de riz ou de coco, ou de soja ou tofu soyeux de parfaits substituts! Pour le beurre, j’utilise sois de l’huile de coco ou bien j’utilise plus généralement de l’huile d’olive, ou de l’huile de colza, ou bien de la margarine moins régulièrement. Personnellement en terme de lait, je consomme le lait d’avoine, car c’est celui que mon corps tolère le mieux, et je trouve que son goût s’accomode aussi bien aux préparations salées que sucrées!
Concernant le fromage, j’en mange de temps en temps, parce que j’apprécie le goût, bien que j’arrive très souvent à le substituer dans des recettes! Ma future mission, fabriquer des fromages végétaux! En attendant, lorsque je veux substituer ce goût fromager, j’utilise soit des noix de cajou, assez rarement je dois dire, plus généralement, de la levure diététique, et de la farine de tapioca pour le côté filant et fondant du fromage. Pour la feta, il existe sur le marché le tofu lactofermenté, que l’on peut trouver aromatisé au pesto, au tamari, ou nature, mon petit préf étant le pesto. Dans les salades ou dans les quiches c’est top! Et pour le cream cheese, du yahourt de soja égoûté, un peu d’échalotte, de ciboulette, d’ail et on est pas mal! Concernant le yahourt, si tu ne connais pas, teste le yahourt de coco, si tu aime la coco c’est ouf! Et surtout sa texture hyper crémeuse et onctueuse est géniale pour les petites sauces épaisses ou dans les gâteaux!

LES PRODUITS DE LA MER

Je continue à consommer de manière plutôt ocasionnelle du poisson et des fruits de mer.
Je suis néammoins convaincue qu’il serait mieux pour ma santé et pour la planète que j’arrête d’en consommer, étant donné le niveau de pollution de la mer, et aussi les conséquences dramatiques de la pêche intensive, et même de l’élevage, mais je peine encore avec cette idée, car j’apprécie d’en consommer, et aussi car mon corps ne digère pas spécialement bien certains aliments que je pourrais être amenée à consommer très régulièrement en stopant cette source de protéines. J’y viendrai très certainement un jour, mais pas aujourd’hui. En attendant, je n’en consomme pas de manière régulière ce qui permet on va dire de limiter les dégâts.

LES OEUFS, INDISPENSABLES OU NON?

L’aliment que je consomme plus régulièrement en terme de protéine animale, surtout pour les plats salés, ce sont les oeufs!

Pour les recettes sucrées :
Par exemple, les recette de gâteaux, j’ai finit par trouver mes petites recettes, et il se trouve que c’est très facile finalement de substituer les oeufs en pâtisserie! Que ce soit au travers de l’aquafaba, des graines de chia ou de lin, de la farine de lupin, de la fecule de pomme de terre, maïs ou tapioca, de yahourt, de bananes, de flocons d’avoine… Bref, je trouve que c’est très facile! Les textures sont légèrement différentes, encore que en testant plusieurs recettes, ce n’est pas très compliqué d’arriver au résultat voulu! 🙂

Pour les recettes salées :
j’apprécie d’utiliser des oeufs, déjà pour son apport en protéines, et pour sa facilité de préparation, et aussi pour cette fameuse recette de tortilla qui est si cher à mon coeur, que je vais d’ailleurs bientôt te partager!

Je teste néammoins toujours des recettes afin de ne pas en utiliser systématiquement. Disons que je travaille dessus. Je sais qu’il existe aujourd’hui des substituts d’oeufs dans le commerce, ou des oeufs disons plus éthiques que d’autres, et je me tourne en général vers cette dernière solution! Je pense tester un de ces 4 ces préparations qui substituent l’oeuf, et je vous en ferai bien évidement un retour!

LES ALTERNATIVES À LA VIANDE

Alors ok je t’ai fait l’update de tout ce je mangeais ou que je ne mangeais plus parmi les produits animaux, et la question est du coup :

Qu’est ce que je mange parmi les produits végétaux?
Petit à petit, j’ai intégré des aliments que je ne consommais pas trop avant, et mon alimentation est beaucoup plus sympa et variée qu’avant en fait, en tout cas de mon point de vue, un peu moins parfois de mon chéri qui peine des fois à me suivre, surtout quand je teste des recettes chelou, mais qui il faut le dire, est d’une ouverture d’esprit exceptionnelle!

Je t’encourage à tester des choses toi aussi, et tu verra, l’alimentation végétale, c’est en vrai pas si compliqué, il suffit juste d’essayer! 🙂
Ce qui m’a posé souci au début c’était :

Mais par quoi remplacer la viande?

En fait c’est hyper facile! Bien souvent, on n’a pas besoin, déjà, de consommer autant de viande, ou d’en mettre systématiquement dans tous ses plats!
Du coup, je consomme régulièrement des lentilles vertes ou corail, des fèves, des pois chiche, du quinoa, des protéines de soja texturées, du tofu, des farines de qualité riches en protéines telles que la farine de lupin, ou la farine de sarasin, ou la farine de blé complète ou semi complète, je consomme plus de graines, des amandes, des graines de chia, sésame, des graines de tournesol, je consomme des pains plus complets…
Je m’amuse en recréant des recettes que je faisait avant comme mes albondigas vegetales, ou des steaks de lentilles, ou des boulettes, bref les choix sont multiples, il suffit juste de laisser son imagination faire le reste!
Et alors mon aliment préféré de cette année, c’est sans conteste les pâtes de lentilles corail! Super riches en protéines, on peut les acommoder avec quelques légumes, une bonne huile, et paf on a un repas complet et rapide! Alors le prix est un peu violent, vachement moins intéressant que des pâtes classiques, mais lorsqu’on mange végétal la majeure partie du temps, c’est quand même assez pratique, et puis c’est très bon! Ces pâtes existent aussi à la farine de pois chiche, ou lentille, ou même haricot rouge, et c’est très bon aussi!

Je complète tout çà avec :
Des légumes à chaque repas, des glucides type riz ou pommes de terre, ou courges, de bonnes huiles comme l’huile d’olive, du citron qui est intéressant en alimentation végétale, car il sert à mieux absorber le fer des légumineuses notamment, via son apport en vitamine C. Bien sûr cela vaut encore plus, si l’on prend le temps de faire tremper ses légumineuses, étape indispensable pour une meilleur absorption des nutriments!

Bon, mauvaise élève que je suis, je boude en général un peu plus les fruits, a part on va dire les bananes que j’utilise quand même souvent pour les gâteaux, les pommes ou les fraises de temps en temps… Et bien sûr le citron que je consomme régulièrement. Je suis plutôt team salée que sucrée en générale, ceci explique certainement celà… Ne me demandez pas pourquoi, je préfère largement manger un bol de houmous ou de pesto plutot qu’un bol de fruits rouges quoi! Sorry la team sucrée!
Oui certes, j’apprécie les gâteaux et les sucreries, mais pas quotidiennement quoi! C’est vraiment pas une affaire de « oui je veux garder la ligne » (Même si des fois un peu) , c’est juste une affaire de goût quoi!
Goût qui varie selon les moments dans le mois il va de soit! Je dis bien sûr oui à un bon moelleux au chocolat ou à une bonne tarte aux citrons meringuée ou à un petit banana bread des familles, mais c’est pas tous les jours quoi! :p

QUOI DE PRÉVU POUR LA SUITE ?

Je dirais continuer à tester des choses, à faire goûter tout çà à mes proches, à kiffer la life, à continuer à m’informer, et essayer de devenir chaque jour une meilleure humaine! C’est jamais simple d’avoir des idéaux de vie, et de s’y tenir pleinement! On doit souvent jongler avec son budget, sa motivation, son éducation, la société qui ne va certainement pas toujours dans notre sens, c’est un sacré bazar, et il faut apprendre à composer avec!
Tout le monde a sa théorie concernant ce qu’il faudrait faire ou ne pas faire concernant l’écologie, le bien-être animal, et chacun.e fait ce qu’il ou elle peut ou veut, il n’y a pas de règle!
Personne n’est parfait.e, l’important c’est d’avancer un pas après l’autre, de faire au mieux chaque jour passant, et une action aussi petite soit elle, est toujours une action! Et c’est cette addition de petites actions, qui au fur et à mesure, fait bouger les choses! Alors si toi aussi, tu veux t’engager dans quelque chose qui est en accord avec tes valeurs, lance toi, tu n’a rien à perdre, et tout à gagner!

Sur cette note positive, je te remercie de m’avoir lu, et te dit à très bientôt! 🙂

 

Ma relation à la viande, son évolution

Depuis peu, j’ai l’impression d’avoir passé un cap! La viande n’est plus pour moi un aliment essentiel!

Je me suis rendu compte que depuis des années, je cédais facilement à l’achat de viandes en barquettes, celles que l’on trouve en supermarché! Le choix est souvent vaste, facile, économique! ce n’était pas la majorité de ma consommation car je privilégiais largement l’achat de viande chez mon boucher!

Il y avait cependant une petite voix dans ma tête qui me disait que ce mode de consommation était vraiment pas terrible, et qu’il serait pas mal d’arrêter complètement. Quand on achète de la viande en barquette, ou de la viande issue d’animaux de l’élevage intensif, on ne pense pas à tout ce qu’il y a derrière! Et tant que l’on est pas informé, on ne peut pas réaliser, on ne peut pas conscientiser.

Je me suis il y a quelques années de cela informée, mais j’ai laissé cette petite voix dans ma tête s’éteindre.
Pourquoi?
Les habitudes, l’éducation, l’influence sociétale.

Française et espagnole d’origine, mes deux pays ont une bonne grosse culture carnée, ce qui n’est pas un facteur aidant dans un changement de mentalité! Le poids des traditions peut être parfois tellement fort, rassurant et confortable comme un doudou, que l’on a peu de raisons de s’en détacher n’est ce pas?

Pourtant… j’ai finit par trouver mes propres raisons, à force de m’informer sur le mode d’élevage, sur la nutrition, de me remplir de connaissances afin d’ouvrir mon esprit! Beaucoup de gens pensent à tort que les végétariens sont fermés d’esprit, ce qui est assez faux en réalité! Personne ne naît végétarien, en tout cas, pas dans la société d’aujourd’hui! C’est un réel effort que d’aller à l’encontre de ce dans quoi l’on a été éduqué! Et c’est plutôt synonyme d’ouverture d’esprit que de s’intéresser, de s’instruire, d’essayer de devenir un humain plus responsable au vu des grands scandales qui animent notre société depuis ces dernières décennies!

Donc pour moi,  finie la viande en barquettes, finit le jambon sous plastique, finit le lait de vache, bonjour Les lait végétaux! Je continue tout de même à consommer des œufs (bio, plein air, fermiers autant que possible), des produits laitiers (fromage, fromage blanc) mais m’intéresse de plus en plus à des alternatives comme la crème de cajou avec laquelle j’ai réalisé un gratin dauphinois la semaine dernière! La recette t’intéresse?

Finies toutes ces viandes industrielles produites dans le mépris, dans la stupidité humaine, et dans l’inconscience totale des conséquences.
Je t’encourage à te rapprocher des éleveurs paysans qui produisent à petite échelle dans le respect de l’animal, afin d’arrêter ce massacre massif que l’on opère depuis bien trop longtemps!
Pour ma part Je remplace à présent ces viandes industrielles par des alternatives végétales, et j m’en porte 1000 fois mieux!
Je n’ai pas souvent l’occasion d’acheter des viandes chez des petits producteurs, donc cela régit en soit mon régime alimentaire quotidien! Si je devais continuer à consommer de la viande de manière occasionnelle je me dirigerait vers ce type de production sans hésiter!

Parce qu’être végétarien ou végétalien, c’est bien, mais soutenir une agriculture respectueuse c’est aussi une manière de changer le monde!

En ce qui concerne les produits de la mer, j’en consomme de temps en temps, et n’ai pas spécialement l’envie d’arrêter, faisant tout de même attention d’où ces produits viennent. Je suis pourtant consciente que si l’on continue ces pêches industrielles, il n’y aura bientôt plus un seul poisson dans la mer… triste réalité non?
D’ailleurs, concernant le sujet de la pêche industrielle, mais surtout de la pollution des fonds marins, je te conseille un film que j’ai vu il y a peu : « Menaces en mer du Nord » Édifiant!
Le nom fait un peu « Film catastrophe à sensation », il est vrai!
On est pas loin du compte finalement, car on est bien à deux doigts de la catastrophe écologique!
Pour résumer, le film parle essentiellement des bombes chimiques qui sont entreposées au fond de la mer, depuis la 1ere et 2conde guerre mondiale, et qui commencent à se corroder, déversant dans la mer un gaz liquide (Le gaz moutarde), qui, s’il continue à se déverser, exterminera bientôt toute forme de vie sous la mer…. Je vous laisser imaginer les conséquences environnementales!

Sur cette note plus que positive, je vais terminer cet article, en espérant qu’il aura été éclairant pour toi, et qu’il aura permis d’allumer ou de rallumer cette petite étincelle dans ta tête!

Et toi? Ou en es tu de ta consommation de la viande? Que pense tu végétarisme? Que pense tu de la condition animale aujourd’hui? Rdv dans l’espace commentaires! 🙂

Si cet article t’a plu,  n’hésites pas à en parler autour de toi, à mettre un petit like, et à partager cet article! 💚💚💚
Retrouve moi sur mon compte Instagram, et sur Facebook!

Belle journée à toi!

Pourquoi je consomme moins de viande

Depuis quelque temps, j’ai fortement diminué ma consommation de viande! Non pas pour des raisons économiques, mais plutôt pour des raisons éthiques, écologiques, et aussi pour des raisons de bon sens!

En tant qu’humain, pour avoir une alimentation équilibrée, on n’a nullement besoin de manger de la viande à chaque repas, ou même tous les jours! Si notre alimentation est variée et équlibrée, et que l’on mange à la foi des végétaux de toute sorte, des céréales, des légumineuses, des fruits à coques, des graines, différentes farines riches en nutriments, on peut parfaitement se passer de viande (hors pathologie spécifique) ou du moins en diminuer fortement la consommation!
Ayant vu un certain nombre de films traitant de la cause animale (« Cowspiracy », « food inc », « Fastfood nation », « Faut il arrêter de manger les animaux »)
 notamment de la manière dont la production de viande fonctionne à échelle industrielle, j’ai depuis vraiment changé ma manière d’en consommer.
Dans l’élevage de masse, les animaux sont entacés les uns sur les autres, n’ont pas d’espace vital, ne voient que très peu la lumière du jour, voir pas du tout. Maintenus en vie tels des déportés dans un camp, ils tombent malades, sont affaiblis, sont gavés d’antibiotiques, et finissent pour certains par mourir au milieu de leur congénères.
Ceci n’est pas une fable, c’est la réalité de l’élevage intensif.
C’est la viande que l’on trouve dans le supermarché du coin, dans l’épicerie de quartier.
L’animal n’est plus considéré comme un être vivant capable de sentiments, mais comme un produit, un code barre.
Ayant réalisé l’abomination que c’était de traiter les animaux de la sorte, j’ai décidé de fuire toute viande qui se vend en grande surface, toute viande issue d’animaux de l’élevage intensif.
J’en mange beaucoup moins aussi car j’ai plein de recettes alternatives avec lesquelles je me régale, et qui remplissent mon estomac sans le plomber pour la journée entière!
Car oui effectivement, la viande reste un aliment lourd à digérer, et assez calorique. Je ne dirais pas que j’en consomme moins pour perdre du poids, mais plutôt pour être bien dans mon corps, et pour me sentir plus légère, à la foi dans mon corps et dans ma tête.
Je pense qu’un jour, j’arrêterai certainement d’en consommer, car je ne souhaiterai plus contribuer à l’abattage animal. Je n’en suis pas encore là, et aujourd’hui, je préfère privilégier un mode de consommation, et encourager une certaine agriculture, pour petit à petit participer à l’érradication de l’élevage de masse.
On oublie trop souvent qu’en tant que consommateur, on a le choix!
Consommer c’est une chose, être acteur de ce que l’on mange, c’est essentiel! En changeant toutes et tous nos habitudes, on pourra à terme changer les choses radicalement!

Le Galanga Camphré (Kaempferia Galanga)

galanga

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une plante que j’apprécie particulièrement, notamment pour son usage culinaire! Très similaire au Gingembre, on utilise également son rhizome sous diverses formes! J’ai eu l’opportunité de découvrir son existence lors d’un fabuleux voyage en Guyane, où j’en ai ramené sous forme de poudre! Comme la plupart des plantes que l’on utilise à des fins culinaires, se distinguent également parmi leurs caractéristiques autres que le goût, des vertus médicinales, que l’on oublie bien souvent! J’espère vous en apprendre un peu plus, et par la même occasion, vous encourager à utiliser les trésors de notre nature dans votre vie de tous les jours!
Autres noms :
Indonésien : Kencur
Anglais : Résurrection Lily (Trop joli non?)
Néerlandais : Kentjoer

Le Galanga camphré est une plante qui fait partie de la famille des Zingiberacées, au même titre que le Gingembre, le Curcuma, ou encore la Cardamome !
Elle est cultivée en Asie du Sud, et  est particulièrement  utilisée en Indonésie ou en Chine, pour ses vertues médicinales. Elle est aussi employée à des fins culinaires. La partie de la plante qui est utilisée est le rhizome,   consommé frais, ou réduit en poudre.

Vertues médicinales :
Carminative. Favorise l’évacuation des gaz intestinaux, et lutte contre les ballonnements !
Stomachique. Aide à la digestion
Diurétique
. Joue un rôle positif dans la lutte contre les  troubles urinaires.

Expectorante. Lors de toux grasses et de bronches prises, aide à fluidifier les mucosités, et à les expulser.
Pédiculicide. Joue un rôle dans la lutte contre les poux
Energisant Tout comme le gingembre, de la même famille, donne un coup de boost, lors de grosses fatigues !
Cicatrisant. En philippine, le rhizome est mixé avec de l’huile, et utilisé en cataplasme sur les furoncles

Autres Vertues :
En Papouasie-Nouvelle Guinée, les habitants de la ville de Mount Hagen ont pour habitude de consommer le rhizome du Galanga, pour ses effets hallucinogènes, euphoriques, et  aphrodisiaques ! Fait qui n’a en tout cas pas été vérifié dans nos contrées, probablement dû selon des études, aux variétés qui ne sont pas guinéennes.