Pourquoi je consomme moins de viande

Depuis quelque temps, j’ai fortement diminuĂ© ma consommation de viande! Non pas pour des raisons Ă©conomiques, mais plutĂŽt pour des raisons Ă©thiques, Ă©cologiques, et aussi pour des raisons de bon sens!

En tant qu’humain, pour avoir une alimentation Ă©quilibrĂ©e, on n’a nullement besoin de manger de la viande Ă  chaque repas, ou mĂȘme tous les jours! Si notre alimentation est variĂ©e et Ă©qulibrĂ©e, et que l’on mange Ă  la foi des vĂ©gĂ©taux de toute sorte, des cĂ©rĂ©ales, des lĂ©gumineuses, des fruits Ă  coques, des graines, diffĂ©rentes farines riches en nutriments, on peut parfaitement se passer de viande (hors pathologie spĂ©cifique) ou du moins en diminuer fortement la consommation!
Ayant vu un certain nombre de films traitant de la cause animale (« Cowspiracy », « food inc », « Fastfood nation », « Faut il arrĂȘter de manger les animaux »)
 notamment de la maniĂšre dont la production de viande fonctionne Ă  Ă©chelle industrielle, j’ai depuis vraiment changĂ© ma maniĂšre d’en consommer.
Dans l’élevage de masse, les animaux sont entacĂ©s les uns sur les autres, n’ont pas d’espace vital, ne voient que trĂšs peu la lumiĂšre du jour, voir pas du tout. Maintenus en vie tels des dĂ©portĂ©s dans un camp, ils tombent malades, sont affaiblis, sont gavĂ©s d’antibiotiques, et finissent pour certains par mourir au milieu de leur congĂ©nĂšres.
Ceci n’est pas une fable, c’est la rĂ©alitĂ© de l’élevage intensif.
C’est la viande que l’on trouve dans le supermarchĂ© du coin, dans l’épicerie de quartier.
L’animal n’est plus considĂ©rĂ© comme un ĂȘtre vivant capable de sentiments, mais comme un produit, un code barre.
Ayant rĂ©alisĂ© l’abomination que c’était de traiter les animaux de la sorte, j’ai dĂ©cidĂ© de fuire toute viande qui se vend en grande surface, toute viande issue d’animaux de l’élevage intensif.
J’en mange beaucoup moins aussi car j’ai plein de recettes alternatives avec lesquelles je me rĂ©gale, et qui remplissent mon estomac sans le plomber pour la journĂ©e entiĂšre!
Car oui effectivement, la viande reste un aliment lourd Ă  digĂ©rer, et assez calorique. Je ne dirais pas que j’en consomme moins pour perdre du poids, mais plutĂŽt pour ĂȘtre bien dans mon corps, et pour me sentir plus lĂ©gĂšre, Ă  la foi dans mon corps et dans ma tĂȘte.
Je pense qu’un jour, j’arrĂȘterai certainement d’en consommer, car je ne souhaiterai plus contribuer Ă  l’abattage animal. Je n’en suis pas encore lĂ , et aujourd’hui, je prĂ©fĂšre privilĂ©gier un mode de consommation, et encourager une certaine agriculture, pour petit Ă  petit participer Ă  l’érradication de l’élevage de masse.
On oublie trop souvent qu’en tant que consommateur, on a le choix!
Consommer c’est une chose, ĂȘtre acteur de ce que l’on mange, c’est essentiel! En changeant toutes et tous nos habitudes, on pourra Ă  terme changer les choses radicalement!

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s